BIENVENUE

Syndicat Départemental Boucherie Charcuterie Aveyron


Actualités

Note d'information

 

Prélèvement à la source : à partir du 1er janvier 2018

Le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu va se mettre en place à partir du 1er janvier 2018. C'est ce que le ministre des Finances et des Comptes publics et le secrétaire d'État chargé du Budget ont confirmé dans une communication au Conseil des ministres du mercredi 16 mars 2016.


La retenue à la source se fera automatiquement :
Pour les salariés, l'administration fiscale transmettra au salarié et à l'employeur un taux de prélèvement au second semestre 2017. Ce taux sera calculé sur la base de la déclaration des revenus faite au printemps 2017 sur les revenus perçus en 2016. Dès le mois de janvier 2018, ce taux sera appliqué au salaire. Par la suite, si le revenu diminue en cours d'année, le montant du prélèvement mensuel diminuera dans la même proportion (et inversement si le revenu augmente).

Attention, ce taux de prélèvement sera actualisé en septembre 2018 pour prendre en compte la situation de l'année 2017. Toutefois, ce taux pourra être mis à jour en cours d'année en cas de changement de situation (mariage, naissance...), l'administration fiscale recalculant alors le taux de prélèvement avant de le transmettre à l'employeur.
La seule information que l'administration fiscale fournira au tiers versant les revenus (l'employeur par exemple) concernera le taux de prélèvement.


Pour les revenus des indépendants et les revenus fonciers, l'impôt de l'année en cours fera l'objet d'acomptes calculés par l'administration et payés mensuellement ou trimestriellement. Si de fortes baisses de revenu sont anticipées, le contribuable pourra le signaler au fisc, qui effectuera une nouvelle estimation.


Pour les pensions de retraites, l'impôt sera prélevé à la source par l'organisme versant les revenus (employeur, caisses de retraites, etc.), en fonction d'un taux calculé par le fisc.

Actuellement, les retraités s'acquittent de leurs impôts sur les revenus de l'année précédente. Cela peut poser des problèmes dans nombre de situations, (cas des retraités, qui continuent, la première année de leur retraite, à payer le même impôt que lorsqu'ils étaient encore en activité).